23 févr. 2010

mais pourquoi tant de haine?

Certes, la couverture du tome 1 est délicieusement puritaine...
Certes, les romans peuvent se lire comme un "tétralogue du vagin", analysant les peurs de l'accouchement des jeunes adolescentes.
Certes, les vampires qui scintillent au soleil ne sont pas nécessairement la meilleure façon de détourner les clichés.

Certes, présenter, dès la 4ème de couverture, l'histoire comme le nouveau "Roméo et Juliette chez les vampires" était maladroit.

Certes, le triangle amoureux humaine / vampire / métamorphe qui se prend pour un loup-garou fait partie des variations modernes de la chick-lit.
Et certes, lire de la chick-lit pour ado est (presque) encore plus inavouable que lire de la chick-lit pure (ou des romans pour ados, après tout
)...



On pourrait argumenter que des centaines de lycéennes connaissent désormais l'existence de Cathy et Heathcliffe.
Ou encore que les couvertures sont vraiment esthétiques (malgré leurs connotations diverses).
Ou que l'image du vampire est un moyen parfaitement adapté pour décrire les peurs adolescentes de l'Autre, cet être à la fois attirant et effrayant, monstrueux et désirable...

On pourrait également ne rien dire, et laisser le plaisir de ce genre de lectures s'exprimer. Après tout, même L'Homme a lu les 2 premiers tomes (par pure curiosité, s'entend).


Malgré tout, le cri du cœur: mais pourquoi tant de haine?

2 commentaires:

  1. pourquoi l'Homme n'a-t-il lu que 2 tomes ? connaissant le gaillard, là se situe la vraie question, imho...

    RépondreSupprimer

Laissez moi un message :)